vendredi 19 février 2016

Amis Publics: Braqueurs au grand coeur.

Coucou tout le monde :)


Aujourd'hui je vais vous parler du film "Amis Publics" d'Edouard Pluvieux.


Alors pourquoi je vous parle de ce film et pas d'un autre?

 Tout simplement parce que, comme vous le savez, le cancer est un sujet qui me touche personnellement et comme j'ai eu la chance, grâce à Nrj & CinéTéléRevue, d'assister à l'avant première du film qui s'est déroulé à Bruxelles, je me suis dit why not? 


(Attention Spoiler)



Amis Publics est film qui raconte l'histoire de Ben, une jeune atteint du cancer suite à une catastrophe pétrochimique qui a également coûté la vie à ces parents.
Voyant son état se dégrader malgré son traitement, il décide de quitter l’hôpital et de passer ces derniers instants de sa vie aux cotés de son frère Léo ainsi que deux de leurs potes.
Léo prend alors conscience que son frère n'en a plus pour longtemps et décide donc de réaliser son rêve. Organiser un faux braquage. Malheureusement tout ne va pas se passer comme prévu et le faux braquage va devenir un vrai braquage.
De là va commencer la folle aventure des Amis Publics.





J'ai trouvé ce film hyper drôle et ce surtout grâce John Eledjam et Majid Berhila car pour une fois, Kev Adams n’interprète pas le petit comique de la bande. 
Non, dans ce film il joue un rôle beaucoup plus sérieux, celui d'un grand frère qui ferait tout pour réaliser le rêve de son petit frère (interprété par le talentueux Paul Bartel) et faire de lui un héro. 
Un rôle qui change et qui lui va à merveille.


Faut également savoir que c'est le premier film d'
Edouard Pluvieux (le réalisateur) et c'est plutôt pas mal réussi.
Même si je dois avouer que j'ai été un peu déçue de la scène ou le jeune Ben perd la vie.
C'est une scène émouvante, certes, mais pas assez à mon goût. J'en attendais un peu plus.
M'enfin, ce n'est qu'un détail ;)


Concernant les blagues sur la maladie, honnêtement j'en avais un peu peur. 
Mélanger humour et cancer? Sérieusement? 
Mais au final, le choix des phrases étaient pleines de réalisme.
 Car la plupart des vannes dites dans ce film sont des phrases que moi, en tant que proche d'un malade (car j'ai moi-même perdu ma maman d'un cancer il y a peu) je me suis dites, mais tout bas.
Je m'explique.
Une des phrases la "plus" choquante du film est sûrement "On fête ton anniversaire car cela pourrait bien être le dernier". 
Cette phrase là, je l'ai pensé quand on a fêté les 42ans de ma maman. Elle l'a pensé, on l'a tous pensé mais personne n'a osé le dire tout haut. Et pourtant c'était une réalité qu'on ne pouvait nier. Et je pense que si on en avait parlé sans gêne (comme dans le film) on aurait certainement plus profiter de cette journée.
Donc non, ce genre de phrase ne m'a pas choquée, au contraire. 
Quelque part, ça m'a rassuré.

 
La cigarette, très présente aussi dans ce film et on pourrait se dire que c'est paradoxale étant donné que c'est un film qui traite de cancer.
Mais lors de cette avp Kev à super bien répondu à cette question. Car non la cigarette n'est pas là pour faire genre "bad boys" mais bien parce qu'il a pu observer, lors de ces rencontres dans des hôpitaux que fumer était l'un des moyens, pour les familles des malades, de décompresser.
Dans mon cas, c'est ma maman qui fumait. Au début je lui en voulais. Genre " t'es atteinte d'un cancer du poumon et tu continues de fumer. Tu le fais exprès?" Mais vers la fin, je me suis rendue compte que fumer lui faisait du "bien". Et qu'on avait pas le droit de lui enlever ça.


Bref! 
Vous l'aurez donc compris, c'est un film qui m'a beaucoup parlé tout en me faisant beaucoup rire.
Ce film m'a fait un bien fou. 

D'un coup, on se sens moins seul..


Mais le film parle également d'amour, d'amitié et de ce qu'on est capable de faire pour rendre la vie d'un proche meilleure. 
D'autres messages paraissent dans le film mais ça je vous laisse les découvrir par vous même.
Car amis belges, ce film sort dans nos salles le 24 février!
Et je ne peux que vous encourager à aller le voir et ce sans modération!

Car n'oubliez pas que personne n'est à l'abris de ce genre de maladie. 

Nous sommes TOUS concernés ;)


#LesBelgesAussiSontTousDesAmisPublics

Pleins de bisous!